Publié le : 16 janvier 20247 mins de lecture

Accident de la route, panne de carburant ou impossibilité à redémarrer à cause du gel : voici un échantillon des raisons qui expliquent un besoin de remorquage de véhicule. Cette prestation, qui devient vite très onéreuse au fur et à mesure que les kilomètres s’ajoutent, est prise en charge par l’assurance sous plusieurs conditions, et pas forcément dans son intégralité. Par exemple, le coût n’est pas le même selon que vous conduisez une camionnette ou une petite trois portes. L’état de la voiture, son emplacement et son stockage font partie des autres critères qui influencent le tarif du remorquage.

Dans quel état se trouve votre voiture ?

L’une des informations que vous devrez fournir à l’entreprise de dépannage est le type de voiture à remorquer. En fonction de la taille de votre véhicule, il est possible qu’un équipement spécialisé soit requis. Ce matériel technique et particulièrement résistant va faciliter la manipulation des SUV ou des utilitaires. Mais il occasionne aussi un surcoût de l’intervention. Ainsi, vous aurez tout intérêt à vous demander : « le remorquage de mon véhicule est-il pris en charge ? » si vous conduisez une voiture avec un volume ou un poids important.

Au-delà du modèle de véhicule, l’état dans lequel il est au moment du dépannage va influencer considérablement le tarif appliqué. En cas d’accident, par exemple, la voiture peut avoir subi des déformations qui impliquent de la sécuriser au moyen de sangles spéciales, ou de la transporter avec un treuil jusque sur la dépanneuse. Ces moyens supplémentaires techniques impactent la facture finale à la hausse par rapport à une intervention classique pour panne d’essence.

Vous disposez d’une voiture de luxe, ou nécessitant des précautions particulières à cause de sa rareté ? Là encore, si le processus de remorquage ne peut pas suivre une trajectoire classique, il en ressortira un coût majoré. Pour protéger une voiture haut-de-gamme, les professionnels du dépannage devront ainsi apposer des housses sur le véhicule avant de le déplacer, ou solliciter une remorqueuse à plateau afin de réduire tout risque de rayure.

Que vous soyez un conducteur très précautionneux ou non, il est toujours intéressant de savoir à l’avance quelles assistances votre assurance a mis en place dans votre contrat, comme cela est précisé sur la page particuliers.sg.fr.

Où se trouve votre voiture, et où doit-elle être rapatriée ?

Pour simuler le prix à payer lors d’un remorquage de voiture, il faut s’attarder sur la distance comprise entre le lieu de panne ou d’accident et la destination finale du véhicule. Chaque dépannage s’établit sur une base kilométrique qui évolue très rapidement vers des tarifs conséquents. Cela s’explique notamment par le carburant nécessaire au trajet, et par le temps alloué à l’opération. Mais, en contrepartie, demandez-vous bien : « le remorquage de mon véhicule est-il pris en charge ? », car les interventions sur moins de 50 kilomètres sont souvent comprises dans la franchise payée par le conducteur.

Lorsque la voiture est à l’arrêt dans un environnement complexe, par exemple dans un ravin difficile d’accès ou dans un milieu très urbanisé, le remorquage peut prendre du temps. Il sollicite aussi davantage de ressources techniques ou humaines. Ces facteurs sont susceptibles de provoquer une hausse du tarif d’intervention. De la même façon, si la dépanneuse doit réaliser des portions de trajet sur autoroute ou se rendre dans des zones rurales éloignées, le coût peut augmenter.

La destination d’une voiture remorquée ou dépannée est, généralement, un garage ou un atelier de réparation, à moins qu’elle n’aille directement à la casse. Choisir l’endroit où la dépanneuse va se rendre avec votre véhicule est une étape à ne pas négliger. Si le garage est trop loin de votre domicile, vous aurez des difficultés pour venir récupérer votre voiture. Mais un garage plus proche de chez vous peut impliquer une distance supplémentaire de remorquage, donc davantage de frais. Informez-vous auprès de votre assureur pour être absolument certain de ce que vous devrez payer de votre poche dans les différents cas.

Les services complémentaires peuvent aussi influencer le tarif

Outre le poids ou la taille de votre voiture et la distance à parcourir pour la dépanner, l’entreprise de remorquage prend en compte d’autres services dans le calcul de son tarif. Imaginons que votre véhicule se trouve en plein milieu d’une voie d’autoroute et perturbe toute la circulation. Une réaction d’urgence est requise. Un surcoût s’applique souvent pour une intervention rapide. Autre cas possible : vous tombez en panne en pleine nuit ou au milieu d’un week-end. La dépanneuse vous coûtera probablement beaucoup plus cher que si l’intervention avait lieu en semaine en pleine journée.

Si l’on en vient à se poser la question « le remorquage de mon véhicule est-il pris en charge ? » au moment de l’accident, il est souvent trop tard pour disposer d’une quelconque marge de manœuvre. Vous aurez simplement à cœur de trouver la dépanneuse la plus proche et la plus rapide, qu’importe son coût. Pourtant, les entreprises disposent de tarifs variables en fonction de leur degré de professionnalisme, de leurs certifications, du nombre de personnel dans leur équipe et du matériel dont elles sont équipées. Si vous avez besoin d’une expertise précise, par exemple pour tracter une caravane hors d’un ravin boueux ou pour remorquer votre voiture de sport jusqu’à un garage donné, il vous faudra vérifier que le service existe bien au sein de l’entreprise choisie.

Avez-vous pensé au stockage de votre voiture une fois qu’elle a été remorquée ? En attendant sa réparation ou sa récupération par son propriétaire, le véhicule dépanné est stocké soit dans un dépôt, soit dans un garage sécurisé, ce qui occasionne certains frais complémentaires. Dans l’idéal, il est préférable de vous occuper au plus tôt de votre voiture accidentée. Vous éviterez ainsi les tracas de savoir si l’assurance règlera bien l’intégralité de la facture.