Publié le : 27 septembre 20237 mins de lecture

Faire l’achat d’une voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion, représente un investissement. Il n’est pas toujours possible de payer rubis sur l’ongle. Quelles sont les solutions à envisager si l’on veut une nouvelle auto ? Un crédit voiture est certainement celle qui offre le plus d’avantages.

Le crédit automobile : qu’est-ce que c’est ?

Le crédit voiture appartient aux crédits que l’on dit « à la consommation ». Ce crédit est affecté, comme l’on peut le voir sur particuliers.societegenerale.fr. Qu’est-ce que cela veut dire ? Il est dédié à l’achat du véhicule choisi et ne peut pas être utilisé pour autre chose. Il s’emploie pour financer une auto neuve ou d’occasion. Son montant maximum est de 75 000 euros et sa durée, limitée à 84 mois au plus.

L’affectation du crédit protège le souscripteur dans certains cas :

  • si, pour une raison ou une autre, la voiture ne peut pas être livrée, l’emprunt est automatiquement annulé.
  • si la banque refuse de débloquer les fonds, la vente du véhicule est automatiquement rendue caduque.
  • si la livraison prend du retard, les mensualités de remboursement ne démarrent pas. Elles commencent à la livraison de l’automobile.

Comme tous les crédits, le prêt auto est assujetti au délai légal de rétractation de 14 jours. Si l’on change d’avis dans ce délai, la transaction est annulée.

Pour souscrire à ce type de prêt, des pièces justificatives sont attendues. Carte d’identité valide, justificatif de domicile, RIB, devis et bon de commande, dernier bulletin de salaire ou de pension : il est important de vérifier que l’on peut produire ces pièces, avant de se lancer.

Crédit auto : une aide à étudier

Avant d’envisager un crédit voiture, il faut s’interroger sur sa capacité à l’obtenir. Certaines situations peuvent être bloquantes et empêcher les banques ou les organismes dédiés d’émettre un tel contrat. Quelles sont ces situations ?

Certaines ne vont pas être insurmontables. Si l’on, est en CDD ou en Intérim, il va falloir prouver que l’on est capable de faire face aux mensualités demandées, si l’on veut que la banque débloque le crédit. Des pièces justificatives supplémentaires risquent d’être requises.

D’autres sont plus embêtantes. Être en période d’essai fait partie des situations les plus ennuyeuses. Pour la banque, cela signifie que le contrat de travail peut être défait à n’importe quel moment et que le salaire peut disparaître. Elle va demander des garanties au souscripteur. S’il veut avoir une chance d’obtenir un prêt pour acheter sa voiture, il va devoir faire montre de sa capacité financière en prouvant qu’il a une réserve d’argent qui, dans l’idéal, couvre l’achat.

Une chose reste non négociable : si les mensualités que l’on paie déjà dépassent les 33 % de son salaire, aucun organisme ne propose de prêt.

Des éléments doivent être analysés, avec soin, si l’on veut contracter un crédit pour l’achat d’un véhicule. Il faut savoir que les taux d’un tel crédit varient fortement d’un organisme prêteur à l’autre. Il est essentiel de faire faire plusieurs devis dans des endroits différents et de les lire avec beaucoup d’attention, afin de s’assurer de sélectionner la meilleure offre. Taux annuel effectif global, durée du crédit, mensualité et coût total de la transaction sont les chiffres clés qu’il convient de comparer.

Choisir le prêt auto le plus adapté à sa situation

Obtenir un financement est généralement indispensable, lorsque l’on souhaite faire l’acquisition d’un nouveau véhicule. Il est très rare que des familles puissent s’offrir une voiture sans avoir à emprunter. Le crédit voiture affecté est un choix courant lorsque l’on veut investir dans une auto. Il offre de solides garanties et possède l’avantage d’avoir des taux inférieurs à un simple crédit à la consommation. Ces raisons en font une aide intéressante pour faire face à la lourde dépense que représente la citadine ou la berline dont on rêve.

D’autres possibilités de crédits automobiles existent cependant. De nombreux concessionnaires proposent à leur client de la Location Longue Durée (LLD) ou de la Location avec Option d’Achat (LOA). Ces solutions de financement d’un nouveau véhicule peuvent s’avérer avantageuses lorsque l’on désire réduire l’impact de cet achat sur ses finances. Elles possèdent l’avantage d’inclure l’entretien du véhicule dans les mensualités.

Pour choisir le financement le plus adapté à sa situation, il est nécessaire de passer un moment à analyser les différentes conditions de l’emprunt proposé. LLD ou LOA peuvent s’avérer intéressantes si l’on pense changer de voiture régulièrement. La LLD, cependant, se révèle peu pertinente si l’on souhaite devenir propriétaire à part entière de son véhicule. Ce contrat n’inclut pas l’achat de la voiture.

En ce qui concerne le crédit auto affecté, il faut tenir compte du fait que les taux varient en fonction de la durée de crédit envisagée. Il semble que la durée la plus intéressante soit de quatre ans. Pour être sûr de faire une bonne affaire, il convient de s’attacher à définir la somme maximale que l’on peut emprunter, sans se mettre en danger, et choisir, ensuite, la voiture qui peut correspondre. Il ne faut pas oublier d’ajouter à ses prévisions le coût des assurances, de l’entretien et des consommations de l’auto choisie.

Contracter un prêt pour faire l’achat d’une nouvelle voiture est souvent une obligation. Pour transformer l’essai, il convient d’étudier en profondeur les offres éditées par différents organismes.