SUV et crossover, on n’y comprend plus rien

L’attrait des acheteurs pour les SUV les place au cœur des grands salons automobiles à chaque rentrée. Il faut dire que le segment du SUV affiche des chiffres impressionnants, si l’on en croit les informations fournies par JATO, un organisme de veille automobile. A la fin du deuxième semestre 2019, sa part de marché était de 37% (21,7 % fin 2015). A la lumière de cette croissance continue, une question récurrente demeure : quelles différences entre SUV et Crossover ? Il semble que la frontière soit ténue, car tous deux tiennent du 4×4. Et pourtant, les différences sont bien réelles. Explications.

Le point commun entre SUV et Crossover : le 4×4

Un 4×4 est considéré comme un véhicule tout-terrain pur, dans la mesure où il reste plutôt classé comme un utilitaire. Par 4×4, on évoque donc les véhicules qui sont encore conçus à partir de châssis dits d’échelle, même si cela devient plus rare.On pense par exemple aux Mitsubishi Pajero et Nissan Patrol et aux Pick-up capables de transporter d’importantes charges ainsi que de franchir des chemins rocailleux. Le 4×4 à l’ancienne privilégie donc les performances au confort de l’habitacle. Cela étant dit, un 4×4 de nouvelle génération pallie ce manque de confort en proposant des coques autoportantes (favorables à la conception d’habitacles confortables et spacieux), montées sur des suspensions indépendantes ou des transmissions intelligentes qui font qu’ils sont capables d’évoluer en terrain difficile. Le 4×4 moderne embarque aussi des aides électroniques, des boîtes courtes pour l’offroad ainsi que le verrouillage de différentiel central. On parle plus d’innovations par petites touches que de révolution.

Le SUV

SUV pour Sport Utility Vehicle : il s’agit d’un véhicule reprenant les codes du 4×4 et du Monospace. Le SUV possède généralement un mode conduite 4 roues motrices qui leur confère de vraies capacités de franchissement et en offroad. Le SUV plus proche d’un véhicule de tourisme traditionnel que d’un véhicule tout-terrain : il ne garde du 4×4 que l’aspect extérieur. L’intérieur est généralement généreux en espace, et se révèle idéal pour une famille.

L’esthétique du 4×4 est donc un attrait essentiel du SUV. En revanche les caractéristiques techniques ne sont pas reprises, à l’exception notable de la transmission intégrale (non permanente d’ailleurs) et de l’aide électronique à la conduite. N’espérez pas franchir des fortes pentes rocailleuses ou vous aventurer sur un terrain boueux. En clair, le SUV est un 4×4 taillé pour la route et les voies rapides, et toutes les tailles sont représentées. De nombreux SUV sont équipés uniquement d’un mode 2 roues motrices et cela pour une raison précise : le niveau de consommation qui doit être contenu pour les conducteurs qui n’ont pas un besoin régulier d’une conduite avec les 4 roues motrices. Voilà pourquoi l’intérêt d’un SUV réside dans sa polyvalence étonnante, son esthétique valorisante et sa position de conduite relativement haute par rapport à un véhicule classique.

Le Crossover

Le Crossover est un genre de véhicule aussi particulier qu’est le SUV. Il n’est ni un 4×4, encore moins un SUV, et résulte plutôt d’un mélange des genres : il tient d’une berline, d’un break et d’un 4×4. Crossover signifie d’ailleurs Croisement en anglais …
Il reprend lui aussi le mode 4 roues motrices, mais il est moins généreux en espace et se révèle au final plus citadin qu’un SUV.

Autre point-clé du Crossover : il est plus économique à l’usage, pas forcément à cause de sa cylindrée (cylindrées SUV et crossover sont généralement les mêmes, mais en raison des cartographies moteur de série. Le principal point de différence entre un SUV et un crossover est donc leur esthétique. Les crossovers sont généralement montés sur une plateforme de berline, contrairement aux SUV qui sont montés sur un châssis plus large.

Nos conseils pour bien vendre votre voiture